Play Fairpour que les travailleurs sortent gagnants

Tell the brands featured in our latest report to take responsibility and end the exploitation of workers making their products

Take Action Now!

 

Workers' Rights

Protocole sur la liberté syndicale

Promotion des droits des travailleurs/euses en Indonésie

A young female factory worker, one of many, sits at a sewing machine in crowded conditions making garments.

Un Protocole sur la liberté syndicale amène le changement en faveur des droits des femmes et des hommes qui produisent des biens pour des marques mondiales en Indonésie, afin qu’ils adhèrent à des syndicats et négocient collectivement de meilleures conditions de travail.

Le 7 juin 2011, un Protocole historique sur la liberté syndicale a été conclu par des syndicats et des employeurs indonésiens ainsi que pardes marques multinationales de vêtements de sport, notamment Adidas, Nike, Puma, Pentland, New Balance et Asics.

Le Protocole sur la liberté syndicale donne aux entreprises un ensemble concret de lignes directrices sur la manière de respecter et soutenir les droits des travailleurs/euses à se regrouper en vue d’obtenir un salaire décent et de meilleures conditions de travail.

Play Fair appelle toutes les marques productrices de vêtements et de chaussures s’approvisionnant en Indonésie à donner leur aval à l’initiative et signer le Protocole.

Découvrez les progrès des marques qui appuient le Protocole

Pour en savoir plus sur l’historique du Protocole sur la liberté syndicale:

Voir la documentaire Negotiating Freedom (Négocier la liberté)

Lisez le Protocole

Quelles entreprises soutiennent la liberté syndicale en Indonésie?

Le premier noyau de marques et les marques récemment signataires
Les marques suivantes ont pris part aux négociations du Protocole et se sont engagées à le faire appliquer par l’ensemble de leurs fournisseurs indonésiens.
  • Adidas
  • Nike
  • Puma
  • Pentland
  • ASICS
  • New Balance
Entreprises ayant refusé de donner leur aval au Protocole
Les marques suivantes, ayant été contactées afin qu’elles signent le Protocole, ont explicitement refusé.
  • A déterminer

progrès

.

Le rôle des syndicats indonésiens

A large factory of workers, sit crowded together, hunched over and sewing garments.

Les syndicats KASBI, SPN, Garteks, GSBI et SBSI ont œuvré de concert pendant plus de 18 mois en vue de rédiger et de négocier le premier Protocole sur la liberté syndicale de la région. En décembre 2011, le syndicat SPTSK KSPSI est lui aussi devenu signataire.

Ces syndicats, qui représentent collectivement plus de 700 000 ouvriers en Indonésie, continuent de travailler ensemble pour superviser la mise en œuvre du Protocole et veiller à ce que les travailleurs/euses des usines accèdent aux bénéfices qu’il prévoit.

rapports

Campaigns

Latest Press

Monday 07 May 2012

Les abus subsistent dans la chaîne d’approvisionnement olympique

Comme le révèle le rapport publié aujourd’hui (lundi) par la campagne Play Fair 2012, les travailleurs des usines produisant des vêtements de sport pour de grandes m…

Read More

Monday 20 June 2011

Indonésie: un pacte historique conclu aujourd’hui renforce les droits syndicaux des travailleurs/euses dans le secteur des vêtements de sport

Jakarta : le 7 juin 2011, un accord historique a été conclu aujourd’hui en matière de droits syndicaux dans les usines en Indonésie. Le pacte a ét&eacut…

Read More

Liste de distribution de la campagne Play Fair

Inscrivez-vous sur notre liste de distribution

Envoyer
Rester connecté

Suivez nos fils RSS pour obtenir les dernières nouvelles. Venez nous rejoindre sur Facebook ou Twitter.

Feed